Pascale_Ourbih

Pascale Ourbih

Présidente du Festival Chéries-Chéris

Chaque année est un plaisir renouvelé pour mon équipe de vous concocter une édition qui, je l’espère, sera à la hauteur de vos attentes. Votre 19e festival Chéries-Chéris 2013 se tient du 15 au 20 octobre, il est certes réduit en jours mais pas en qualité. Le festival vous propose à nouveau des oeuvres d’avant-garde importantes, inédites, une programmation rigoureuse et engagée. Après des moments difficiles par lesquels nous sommes passés et une conclusion heureuse, nous vous offrons un feu d’artifice des plus belles images du monde LGBT.
Il y aura encore et encore, du muscle, des poils, des rasés, des imberbes, du cambouis, du cuir, de l’acier, de l’amour et ++++. Des films de tous genres, du drame, de la comédie, des intrigues, du sang, des caresses, du sexe, de la passion et +++. Nous sommes particulièrement heureux de constater que le festival est devenu un tremplin pour les réalisateurs, scénaristes…. Il met en lumière des films fragiles et forts, il révèle des talents. Chéries-chéris est le rendez-vous préféré des professionnels. C’est un espace d’échanges privilégiés pour les distributeurs, producteurs, acquéreurs. Nous nous félicitons du succès du film de S. Lifshitz « Bambi », consacré à Marie-Pierre Pruvost. Tous deux se sont rencontrés alors qu’ils étaient membres du jury de l’édition Chéries-Chéris 2010. On connaît la suite…
Cette édition 2013 vous réserve de nouvelles surprises : une nuit blanche spéciale « serial killers », un rendez-vous Master class avec Alain Guiraudie et, comme chaque année, des cartes blanches à différents cinéastes et artistes, ainsi que des séances dédiées au patrimoine du cinéma, des films en compétition, un nouveau jury tout aussi sévère et juste, des courts-métrages, des invités pour débattre avec le public, toujours plus nombreux (+17 % en 2012) et fidèle. Après l’affiche de « L’inconnu du lac », le plasticien Tom de Pékin nous offre sa vision de cette édition 2013. Remerciements au public, au Forum des images et à tous nos partenaires sans qui Chéries-Chéris ne serait pas le premier événement culturel LGBT de France.

Cyril Legann

Programmateur

Cette année cinématographique est déjà l’une des plus riches en terme de films LGBT de qualité et cela grâce à des œuvres françaises !
L’Inconnu du lac et La Vie d’Adèle ont marqué très fortement le dernier Festival de Cannes et devraient rester comme des références incontournables.
La tâche était donc d’autant plus difficile de trouver de nouveaux temps forts qui puissent tenir la comparaison. Mais il ne fallait pas se laisser intimider, et nous sommes très fiers du programme de cette édition 2013 plus courte mais aussi plus intense.
Elle est également plus fédératrice et festive car ouverte vers un public aussi bien cinéphile que curieux de découvrir des images et des histoires qui l’interpellent, désirant s’informer (à travers des séances spéciales) ou qui a simplement envie de se divertir.
Et pour la première fois on pourra venir passer la nuit au Forum des Images avec des personnages aussi inquiétants que fascinants : les serial killers, qui sont le véritable fil rouge sang de cette édition. Cette thématique sera abordée tout au long de la semaine, à travers des films emblématiques (Cruising, Monster, Pulsions…), avec une approche autant sérieuse et psychologique que pour le seul frisson du gore.
Après des mois troublés par un climat de tension lié à un débat politique houleux, plaisir et décadence sont au programme de Chéries Chéris 2013 !

Marie Labory

Programmation

Quel cinéma ! Mais quel cinéma !
L’année qui vient de s’écouler nous a offert un bel échantillon de films remarquables : on a pu voir le très fort « un papa, une maman, on ne ment pas aux enfants », la subtile comédie « la France a besoin d’enfants, pas ’homosexuels », le film d’action coup-de-poing « Civitas dans ta face », le très burlesque « Madame Boutin dans le gaz », le mélo « Barjot et Bongibault ont quitté le bateau » pour finir par un happy end sorti au printemps dernier : « elles se marièrent… » sauf que pour le beaucoup d’enfants, il faudra repasser, la PMA n’est pas écrite dans le scénario.
Pour se remettre de toutes ces émotions, dont certaines ont franchement louché vers le film gore, version Retour des Morts-Vivants, rien de tel qu’une bonne séance dans une salle obscure et c’est ce que nous vous offrons une fois de plus cette année.
Ici les femmes sont debout, parfois perdues, bousculées par la vie, mais toujours au coeur des films. Ces lesbiennes existent pour et par elles-mêmes. Elles ne servent pas de faire-valoir à un autre personnage, elles ne questionnent par leur orientation sexuelle, elles sont femmes, elles sont lesbiennes mais ça ne suffit pas à faire un film, et c’est cet au-delà, ce plus, cet autre chose qui m’a plu. J’espère que vous partagerez mes émotions.
Bon festival les Chéries !

Mélanie Vives

Programmation

Vous proposer une programmation représentant équitablement les L, les G, les B et les T est, lors de chaque édition, un objectif. Il heurte un de nos impératifs, celui de ne projeter que des films de qualité. Volonté insuffisante de visibiliser les L, nombre réduit de femmes derrière les caméras… Pour ces raisons, cette année encore et même si quelques pépites ont réussi à éclore, n’ont vu le jour que trop peu de créations lesbiennes léchées.
Les longs-métrages lesbiens dont vous pourrez profiter lors de cette 19e édition sont tous de haute volée. Un Prix du Jury des Teddy Award, une première mondiale acclamée à Frameline à San Francisco, une sélection « Un Certain Regard » à Cannes… Et, toujours, une multiplicité de tons et d’émotions. Une lesbienne loufoque qui mène une vie de bohème, une quadra sexy en quête d’un second souffle, des projets de maternité contrecarrés par la réalité… Ou encore le tout dernier long lesbien thaïlandais et son lot de mélo ! La production française est également à l’honneur, avec une séance de courts d’excellente facture, la plupart nés de l’imagination de tout jeunes réalisateurs et réalisatrices. Ne les laissons pas s’échapper, la relève est là !

Antoine Quet

Premier assistant programmation

Le festival Chéries Chéris souffle ses 19 bougies, et nous sommes fièr-e-s de vous présenter l’actualité cinématographique internationale LGBT et ++. Nous allons ensemble rire, pleurer, trembler, tomber amoureux-se-s. Cette programmation, nous l’avons souhaitée à notre image : éclectique, colorée, cosmopolite. Alors laissez-vous surprendre par d’autres regards, n’ayez pas peur de l’inconnu-e… Nous sommes en effet convaincu-e-s que ce sont nos différences qui nous rassemblent et nous enrichissent : contre les préjugés, ceux des autres mais aussi les nôtres, brandissons notre arc-en-ciel et combattons l’obscurantisme dans la salle obscure !